Personnage
CMAP

 

Le CMAP
Qui sommes-nous ?
Historique
Objectifs
Prise en charge
techniques
services du CMAP
formalitÚs

La Petite Ecole

Organigramme

Collaborations

A vous parents

Agenda

Formations

Liens

contacts
 

Processus habituel de prise en charge


Suite au diagnostic de surdité établi par un médecin O.R.L., celui-ci oriente le patient vers le Centre. Au sein de notre équipe, les patients et leurs familles sont amenés à rencontrer différents intervenants.

Accueil et premier rendez-vous avec la psychologue directrice, pour un entretien d'information et l'anamnèse.

Rencontre avec une des assistantes sociales pour des informations administratives et un premier contact.

Prise de rendez-vous pour différents bilans (en fonction de l'âge de l'enfant).

 

logopédique ; afin de préciser les troubles et/ou le retard de langage du patient ;

audiologique ; afin d'évaluer le niveau de perception auditive et de préparer l'éventuelle adaptation prothétique ;

psychologique ; afin de clarifier les éventuelles difficultés relationnelles et comportementales du patient ainsi que ses compétences mentales ;

médical ; pour la réalisation d'un examen O.R.L. et les explications concernant la surdité ;

moteur et/ou psychomoteur ; afin de préciser le niveau de développement psychomoteur .


Le bilan doit comporter des données médicales, psychologiques, logopédiques, audiologiques et psychomotrices. Il est communiqué au patient ou à ses parents par l'équipe. Suit ensuite une période d'attente pendant laquelle le dossier est envoyé à l'I.N.A.M.I. pour accord du début de la prise en charge.
A la fin de cette période, les rendez-vous des premières séances multidisciplinaires de rééducation, de contrôles auditifs et O.R.L., ... peuvent être fixés.

Il est tout à fait normal que différents thérapeutes interviennent dans l'éducation de l'enfant ou de l'adulte. L'intervention d'un minimum de trois disciplines différentes par mois pour un Centre spécialisé en surdité tel que le nôtre est garante d'un suivi de qualité.

Régulièrement, chaque patient, ou ses parents, sont convoqués par la directrice ou par un des intervenants afin de faire le point sur son évolution.

Un bilan multidisciplinaire annuel sera réalisé et envoyé à la mutuelle qui décidera de la prolongation du processus de rééducation. Ce bilan sera communiqué par l'équipe au patient ou à ses parents.

Les frais de rééducation et de consultations internes sont pris en charge par la mutuelle, excepté le coût du ticket modérateur (1,45€ en 2005) qui est réclamé tous les mois (sauf si l'enfant est repris sous la nomenclature V.I.P.O.).
D'après le trouble que présente l'enfant ou l'adulte, l'I.N.A.M.I. décide de la durée totale des traitements (cette période s'échelonne de 2 à 18 années).
Une demande de prolongation de ce suivi pluridisciplinaire maximal peut être introduite auprès de l'I.N.A.M.I. si le patient sourd poursuit ses études en milieu entendant (au-delà de 19 ans et sans doubler de classe).